Retour aux fiches

Desjardins, Christiane

Desjardins, Christiane

Relief topographique, 2003

 Artiste 
© Christiane Desjardins, 2003

Photographes     
2 photos du haut  : 
© Christiane Desjardins, 2003
En bas à droite : 
© Robert Dupuis, 2013

Médium : acier et aluminium, env. 70 cm

Emplacement : Saint-Sulpice, Bibliothèque municipale

Texte d’interprétation :

Habituellement, les relevés topographiques permettent d’indiquer les formes, les saillies, les creux et autres particularités physiques d’un territoire, mais sur une carte bidimensionnelle. Christiane Desjardins se propose de redonner du relief à la topographie du village de Saint-Sulpice dans Relief topographique. L’œuvre qui en résulte n’a plus rien d’un outil de travail, mais réussit tout de même à évoquer les saveurs du territoire sulpicien à travers un savant alliage de formes abstraites et figuratives. Le grillage en métal, qui s’enroule à l’une des colonnes faisant face au comptoir de prêts de la bibliothèque, symbolise le fleuve Saint-Laurent sur les berges duquel s’organise la vie de la municipalité. La lumière qui passe à travers cette structure ajourée, ou qui s’y reflète, offre des effets visuels qui ne sont pas sans rappeler les ondes d’un cours d’eau. Une île est ancrée à cet environnement fluvial. Elle est suggérée au moyen de deux feuilles métalliques superposées qui épousent le bas du fleuve. Les gravures qui la parcourent pourraient-elles renvoyer à la culture des terres en pratique sur l’île Bouchard et donc à l’homme qui les cultive? La culture et l’homme, voilà deux nouveaux éléments qui entrent en ligne de compte dans la lecture de cette œuvre et qui pourraient bien évoquer le lieu où elle se trouve : une bibliothèque, lieu de savoir et d’apprentissage. L’artiste y fait d’ailleurs allusion grâce à la figure de l’oiseau. Deux d’entre eux observent le paysage fantaisiste, alors qu’un troisième le survole. Observation et action étant selon Desjardins les éléments essentiels à l’acquisition de connaissances. Et c’est également ce à quoi elle a dû se plier pour réussir à capter l’esprit de Saint-Sulpice à travers un vocabulaire plastique des plus épurés. (Andrée-Anne Venne, 2013)

Raisons ayant mené à la sélection de l’œuvre :

Artiste ayant deux réalisations dans la MRC; lieu accessible; bonne qualité de conservation de l’œuvre; volonté de représenter toutes les villes et villages de la MRC.

Fiche complète

 

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430