Retour aux fiches

Mousseau, Jean-Paul

Mousseau, Jean-Paul

sans titre (La lampe), 1963

 Artiste 
© Succession Jean-Paul Mousseau / SODRAC (2013)

Photographes     
photo de gauche : 
© Andrée-Anne Venne, 2013
photo de droite : 
© Robert Dupuis, 2013
 

Médium : fibre de verre, pigments et résine de polyester

Emplacement : Repentigny, Centre d’exposition de Repentigny

Texte d’interprétation :

En 1963, l’architecte Henri Brillon réalise la Caisse populaire de Repentigny et fait appel à l’artiste Jean-Paul Mousseau (1927-1991), signataire de Refus Global, pour réaliser une œuvre qui sera intégrée à son bâtiment. Bien qu’il n’existe à l’époque aucun programme ministériel d’intégration des arts à l’architecture, Mousseau croit en la place des arts au sein de la collectivité et soutient que leur prolifération est nécessaire pour y sensibiliser la population.  Lorsque Brillon l’approche, il a déjà plusieurs œuvres publiques à son actif et vient de terminer l’immense murale du siège sociale d’Hydro-Québec à Montréal, composée de fibre de verre, de résine et de néons colorés. Il reprend ses composantes et les adapte pour créer une lampe-sculpture qui sera suspendue à l’extérieur de la nouvelle Caisse de Repentigny. À mi-chemin entre vocation utilitaire et artistique, cette lanterne témoigne des préoccupations de Mousseau qui souhaitait brouiller les frontières entre le monde usuel et celui de l’art[1]. Le résultat final prend des allures d’une immense ruche bleue flottant dans les airs. De manière stylisée, l’artiste évoque donc l’abeille, emblème du mouvement Desjardins depuis 1932.

L’histoire de cette œuvre, qui a été successivement exposée, déplacée, remisée avant d’être sauvée de la destruction et installée dans un centre d’exposition, témoigne des difficultés qu’ils restent encore à surmonter pour que l’art devienne un incontournable de notre quotidien, comme le souhaitait Mousseau. (Andrée-Anne Venne, 2013)

Raisons ayant mené à la sélection de l’œuvre :

Artiste important pour l’histoire de l’art au Québec; histoire entourant l’œuvre; il s’agirait de l’ancêtre du 1 % dans la région.

Fiche complète

[1] Judith Bradette Brassard, Jean-Paul Mousseau artiste public : étude de la station de métro Peel, de l’église Saint-Maurice-de-Duvernay et de la Mousse spacthèque de Montréal, Montréal : Université du Québec à Montréal, mémoire de maîtrise en études des arts, 2008, p. 124.

 

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430