Retour aux fiches

Vigneault, Jean-Yves

Vigneault, Jean-Yves

Pastoral ou le temps suspendu, 2004

 Artiste 
© Jean-Yves Vigneault, 2004

Photographes     
photo en haut: 
© Andrée-Anne Venne, 2013
2 photos de droite : 
© Robert Dupuis, 2013

Médium : aluminium, env. 5 m de hauteur

Emplacement : Repentigny, Centre d’hébergement des Deux-Rives

Texte d’interprétation :

Depuis 2004, s’élève devant le Centre d’hébergement des Deux-Rives, une imposante œuvre en aluminium qui, à première vue, peut sembler banale ou ludique avec ses formes géométriques simples, ses matériaux industriels et son iconographie de basse-cour. Il n’en est rien. Les différents éléments qui la constituent sont tous savamment reliés les uns aux autres, en plus de faire écho à l’histoire de la ville de Repentigny, à la vocation du Centre d’hébergement et aux préoccupations artistiques de Jean-Yves Vigneau.

Cet artiste d’origine madelinienne puise dans ses souvenirs tout autant que dans l’histoire et la mémoire collective, pour réaliser des œuvres chargées de symboles, qui exigent d’être décortiquées pour mieux être appréciées. C’est ce que doit faire le spectateur devant Pastoral ou le temps suspendu. Les différentes structures pyramidales évoquent les clochers d’églises traditionnellement coiffés d’un coq, parce que celui-ci, tel le Christ, annonce la lumière. À Repentigny, la première église en pierre de la ville, l’Église de la Purification, arborait ce symbole. Toutefois, le coq de Vigneau n’est pas complètement réaliste. Son corps est composé d’un petit canot pouvant voguer sur les flots de la L’Assomption et sa crête est évoquée par une croix. Ce motif à caractère religieux, est également repris au sol. Toutefois, il peut aussi référer au centre de santé se trouvant à l’arrière-plan et pour lequel l’œuvre a été commandée. Finalement, sur le pilier s’érigeant à la droite des pyramides, une bobine de fil suspendue entre ciel et terre vient unifier la composition. Elle évoque le fil de l’histoire, toujours présent au centre du paysage urbain qui accueille l’œuvre. Toutefois, comme souvent dans le travail de Vigneau, la bobine vient se charger d’un sens supplémentaire en rappelant Agathe de Saint-Père Le Gardeur de Repentigny (1657-1748), qui joua un rôle important dans le développement de l’industrie textile québécois. (Andrée-ANne Venne, 2013)

Raisons ayant mené à la sélection de l’œuvre :

oeuvre accessible; bonne qualité; intérêt historique

Fiche complète

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430