Retour aux fiches

Les statues de l'Ange-Gardien et de la Vierge du Collège de l'Assomption

Imprimer cette fiche
Les statues de l'Ange-Gardien et de la Vierge du Collège de l'Assomption

Texte d’interprétation

Les statues qui accueillent les visiteurs à l’entrée du Collège de l’Assomption faisaient autrefois partie du riche décor de la « vieille chapelle ». L’ancien lieu de culte était orné de nombreuses statues et peintures qui s’ajoutaient aux colonnes corinthiennes et aux boiseries encore présentes.

Les statues sont sculptées dans le marbre blanc et sont déposées sur un haut socle en marbre coloré, travaillé comme une colonne d’ordre dorique. La statue de gauche nous montre la Vierge Marie en prière avec un chapelet suspendu à son bras droit et une rose sur son pied gauche. L’autre œuvre représente un ange-gardien et un enfant. On reconnaît facilement l’ange en raison des deux grandes ailes posées sur ses épaules, de ses pieds nus et de sa tenue drapée. Sa vocation de gardien est évoquée dans sa relation avec l’enfant en prière : il le protège délicatement avec sa tunique et sa main gauche tout en lui indiquant le ciel. Le culte à l’Ange gardien est devenu important à partir du XVIe siècle, ce qui a eu des répercussions dans l’imagerie populaire religieuse.

Ces œuvres ont été offertes par deux prêtres, à savoir Napoléon Morin, l’un des fondateurs de l’Association des anciens du Collège, et Louis Bonin. Ils témoignent des nombreux dons effectués par les anciens élèves qui ont contribué à enrichir l’institution au fil du temps. À l’extérieur, précédant l’entrée, la statue de la Vierge ainsi que le portail en fer ont également été donnés par des anciens. (Agathe Chiasson-Leblanc et Cindy Morin, 2011)

Biens inclus

  • Les statues de l'Ange-Gardien et de la Vierge du Collège de l'Assomption

Informations connues sur les statues

  • À l’intérieur du Collège de l’Assomption, dans le hall de l’entrée principale.
    270, boulevard L’Ange-Gardien, L’Assomption.

Propriétaire

Collège de l’Assomption

  • Aucun statut de protection à ce jour
  • Marbre.
  • Commémoratif et artistique

Informations historiques

- Le Collège de L’Assomption est fondé en 1832. Des travaux d’agrandissement ont eu lieu tout au long de son histoire.

- L’aile de la chapelle est commencée en 1852 et terminée en 1855. La chapelle est inaugurée en 1865.

- La décoration intérieure est exécutée en 1863. En 1865, l’autel de bois est remplacé par un autel de marbre.

- Il y avait, sous la sacristie, à l’étage inférieur, un oratoire. Les deux marches à monter pour y accéder pouvaient être déplacées et de là on accédait à la première crypte.

- La construction d’une nouvelle chapelle en 1958 entraîne le réaménagement de la vieille chapelle. Elle devient une discothèque qui est à l’époque un lieu pour la projection de film, pour des conférences,  et pour l’écoute de la musique.

- Les statues aujourd’hui à l’entrée de l’institution étaient anciennement situées dans la vieille chapelle en 1914, selon René Didier.

- La Vierge est un don de Napoléon Morin, prêtre. Un chanoine du nom de Napoléon Morin faisait partie du 40e cours (1872-1880) du Collège de l’Assomption. Il a initié la tenue de la première rencontre des anciens le 15 décembre 1921 ainsi que la création officielle de la Fondation des anciens visant à réunir les anciens et à amasser des fonds pour l’institution en signe de reconnaissance.

- L’Ange-gardien est un don de Louis Bonin, prêtre.

Références

BLAIN, Michel. Une histoire du Collège de l’Assomption, 1960-2008, Collège de l’Assomption, 2009, 261 p.

Association des anciens et des anciennes du Collège de l’Assomption,
http://www.aaacla.qc.ca/histassoc.asp

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430