Retour aux fiches

La croix face à l'église de Saint-Sulpice

Imprimer cette fiche
La croix face à l'église de Saint-Sulpice

Texte d’interprétation

La croix de chemin située face à l’église de Saint-Sulpice a une histoire quelque peu différente des autres croix de la MRC. Contrairement à ces dernières, elle n’a pas été conçue comme objet de culte en tant que tel.

Son premier propriétaire, Paul Gouin (1898-1976), fut député de L’Assomption de 1935 à 1936 et cofondateur du parti politique l’Action libérale nationale. En 1938, il a commandé la réalisation de cette croix à deux artisans locaux dans le but de perpétuer une tradition qui lui tenait à cœur. Gouin était en effet un fervent défenseur du patrimoine québécois. Parallèlement à ses activités politiques, il fut notamment président de la Commission des monuments historiques de la province de Québec.

Sculptée par le menuisier Benoît Hétu avec l’aide d’Ovila Pelletier, la croix fut placée sur la propriété de Paul Gouin, sur la rue Notre-Dame. Il s’agit d’un exemple représentatif de croix aux instruments de la Passion. Ce type de croix évoque la crucifixion du Christ à l’aide d’objets-symboles qui y sont associés : dans ce cas-ci, on a choisi d’illustrer le marteau, les pinces et l’échelle. Un cœur encerclé d’un soleil marque l’axe, tandis qu’une statuette de la Vierge loge dans une niche aménagée sur la hampe.

En 2009, la croix est donnée à la municipalité par le fils de Paul Gouin, monsieur Pierre Mercier-Gouin. Elle est alors restaurée et installée à son emplacement actuel. Parmi les quatre croix de chemin qui ont existé à Saint-Sulpice, il s’agit de la seule conservée. La signification patrimoniale de l’objet, qui a motivé sa fabrication même, est aujourd’hui mise en valeur et interprétée à l’aide d’un panneau. (Agathe Chiasson-Leblanc et Cindy Morin, 2011)

Biens inclus

  • Croix de chemin (en face de l’église de Saint-Sulpice)

Informations connues sur le bien

  • Dans la halte routière Chemin du Roy (place du Tricentenaire depuis 2006), entre le fleuve Saint-Laurent et la rue Notre-Dame, face à l’église de Saint-Sulpice.

Propriétaire

Municipalité de Saint-Sulpice

  • Aucun statut de protection à ce jour.
  • Bois chanfreiné, peint en blanc (couleur pour les détails). Socle en béton avec inscription gravée (« 11 sept. 2009 »).
  • Usage d’origine : Croix érigée afin de rappeler une coutume ancienne du Québec, par intérêt pour le patrimoine.
  • Usage actuel : Objet de commémoration de l’histoire et du patrimoine de la municipalité.

Informations historiques

- La croix a été commandée en 1938 à deux menuisiers locaux, Benoît Hétu et Ovila Pelletier, par Paul Gouin (1898-1976).

- Fils de Lomer Gouin (1861-1929) et petit-fils d’Honoré Mercier (1840-1894), tous deux premiers ministres du Québec, Paul Gouin a lui aussi mené une carrière politique. Il fut notamment, durant un court laps de temps, député de L’Assomption sous Duplessis (1935-1936), et co-fondateur de l’Action libérale nationale. Fervent nationaliste à l’instar de ses ancêtres, il a consacré la deuxième partie de sa carrière à documenter et à promouvoir la culture canadienne-française. Il a occupé, entre autres fonctions, celle de président de la Commission des monuments historiques de la province de Québec. Il collectionnait les antiquités et s’intéressait au folklore.

- La croix a été installée sur sa propriété du 1610, rue Notre-Dame, où elle demeura jusqu’en 2009. Selon son fils, monsieur Pierre Mercier-Gouin, les raisons qui ont motivé Paul Gouin à commander cette croix ne seraient pas d’ordre religieux, mais plutôt en lien avec son intérêt pour le patrimoine québécois. Il aurait manifesté la volonté de faire réaliser « une croix de chemin typique ». La statuette logeant dans la niche, auparavant à l’effigie d’un saint, aurait été changée récemment; il s’agit  aujourd’hui d’une statuette de la Vierge.

- En septembre 2009, monsieur Pierre Mercier-Gouin a fait don de la croix à la municipalité de Saint-Sulpice. Cette dernière l’a installée sur la place du Tricentenaire, en bordure du fleuve et face à l’église. La croix bénéficia alors d’une restauration. Un panneau d’interprétation rendant hommage aux familles souches de la municipalité et rappelant la tradition des croix de chemin sur le territoire a été érigé en même temps sur le site.

- Lors de l’inauguration le 13 septembre 2009, où plusieurs personnalités politiques étaient présentes, le curé a procédé à la bénédiction de la croix.

- Parmi les quatre croix de chemin présentes auparavant à Saint-Sulpice, il s’agit de la seule conservée.

Références

Conversation téléphonique avec Monsieur Pierre Mercier-Gouin, janvier 2011.

HAMEL, Nathalie.  « Notre maître le passé, notre maître l'avenir ». Paul Gouin et la conservation de l'héritage culturel du QUébec, Les Presses de l'Université Laval, 2008, 204 p.

JOLY, Diane. « Croix de chemin », dans Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française, [en ligne] : http://www.ameriquefrancaise.org/fr/article-141/Croix%20de%20chemin (page consultée en janvier 2011)

« L’installation de la croix de chemin rappelant 300 ans d’histoire à St-Sulpice », site web personnel La Cigogne et le caribou, http://lacigogneetlecaribou.kazeo.com/Du-c-te-de-chez-Pierrette/L-installation-de-la-croix-de-chemin-rappelant-300-ans-d-histoire-a-St-Sulpice,a1236330.html  (page consultée le 31 janvier 2011)

PORTER, John R. Calvaires et croix de chemins du Québec, Montréal, Hurtubise, 1973, 145 p

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430