Retour aux fiches

La chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié

Imprimer cette fiche
La chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié

Texte d’interprétation

La chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié est plus ancienne que l’église de Saint-Sulpice, derrière laquelle elle est située. Bâti en 1830, le petit édifice se trouvait à l’origine sur la terre d’un cultivateur, « dans le bas du village ».

Dédié à la Vierge, le lieu de culte servait toutefois principalement de reposoir lors de la Fête-Dieu. À Saint-Sulpice, cette célébration se déroulait traditionnellement à la fin mai ou au début juin. Une procession était alors organisée dans le village, et les fidèles s’arrêtaient à la chapelle afin d’y déposer le saint sacrement. Le bâtiment et le chemin de procession étaient décorés de fleurs et de guirlandes pour l’occasion. Quelques paroissiennes se souviennent encore de ce moment de fébrilité où elles devaient, avec un groupe de petites filles costumées en ange, se tenir immobiles à l’entrée de la chapelle.

C’est en 1935 que la chapelle est installée derrière l’église. Son ancienneté, ses qualités architecturales et son intérêt ethnologique lui valent d’être la première chapelle de procession classée monument historique au Québec, en 1959. Elle est aussi la seule de cette catégorie possédant une charpente en pièce sur pièce déposée sur des pilotis.

Bien qu’endommagé dans un incendie en 2010, le bâtiment est toujours debout aujourd’hui et témoigne de l’importance des processions dans l’histoire religieuse du Québec. À l’instar des croix de chemin, les chapelles de ce type faisaient partie des éléments sacrés qui ponctuaient les routes en milieu rural. Les pratiques qui y sont associées se font plus rares à partir des années 1960.  (Agathe Chiasson-Leblanc et Cindy Morin, 2011)

Biens inclus

  • Chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié

Crédits photos anciennes

À gauche, La chapelle en 1968. Source : MCCCF, Direction régionale de Lanaudière

À droite, Intérieur de la chapelle lors de la Fête-Dieu. Archives Lanaudière: P0150, Fonds Maurice Prudhomme.

Informations connues sur le bien

  • 1095, rue Notre-Dame, Saint-Sulpice.

La chapelle se trouve dans la partie ouest du cimetière, derrière l’église, à l’extrémité d’un sentier.

Propriétaire 

Fabrique de la paroisse de Saint-Sulpice

  • Classée monument historique en 1959.
  • Inventoriée dans le Macro-inventaire.
  • Charpente en pièce sur pièce sur pilotis, parement en planches horizontales simulant la pierre de taille en façade, toiture en tôle à la canadienne.
  • Lieu de culte catholique; chapelle de procession servant notamment, à l’origine, de reposoir lors de la Fête-Dieu.

Informations historiques

- La chapelle a été construite en 1830.

- Elle était à l’origine située sur la terre de Zénon Plouffe, dans « le bas du village », près du phare (dans les environs du 1289, rue Notre-Dame).

- Le petit édifice servait principalement de reposoir lors de la Fête-Dieu durant les années paires. Cette célébration avait lieu traditionnellement à la fin mai ou au début juin. Une procession était alors organisée dans le village, et l’on s’arrêtait à la chapelle afin d’y déposer le saint sacrement. Le bâtiment était décoré pour l’occasion, et des petites filles costumées en anges s’y tenaient immobiles.

- Vers 1935, la chapelle est déplacée et réinstallée à l’arrière de l’église lors des travaux d’élargissement de la route 138.

- En 1943, les portes du bâtiment sont agrandies afin d’offrir une meilleure vue de l’intérieur lors des cérémonies.

- La chapelle est classée monument historique en 1959, en même temps que l’église de Saint-Sulpice. Elle devient ainsi la première chapelle de procession à bénéficier de ce statut au Québec. Il s’agit également de la seule chapelle classée ayant une structure en pièce sur pièce sur pilotis.

- En 1975, l’édifice est légèrement déplacé sur le même site et restauré.

- La chapelle est de nouveau restaurée en 1999.

- Elle est incendiée par de jeunes vandales en 2010 et est actuellement en attente d’une nouvelle restauration. 

Références

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. « Chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié », dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec [en ligne] : http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/RPCQ/detailBien.do?methode=consulter&bienId=92884 (page consultée le 31 janvier 2011)

PRUD’HOMME, Maurice. Les 300 ans de Saint-Sulpice, une fenêtre historique sur le Saint-Laurent, 1706- 2006. La seigneurie de Saint-Sulpice et la seigneurie des îles Bouchard. Montréal, Société de recherche historique Archiv-Histo Inc., 2005, 390 p.

SIMARD, Jean. L'art religieux des routes du Québec, Publications du Québec, 1995, 56 p.

s.a. Chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié, 1830, Paroisse de Saint-Sulpice, brochure non datée.

s.a. Tricentenaire St-Sulpice, 1682-1982 : album souvenir, 1982, 28 p.

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430