Retour aux fiches

La chapelle du Sacré-Coeur

Imprimer cette fiche
La chapelle du Sacré-Coeur

Texte d’interprétation

Les Sœurs de la Providence s’installent dans la paroisse de L’Assomption en 1870 à la demande du curé Ferréol Dorval pour venir en aide aux indigents. Cette communauté se dévoue particulièrement aux pauvres, aux malades et aux orphelins. Les religieuses emménagent dans une maison de pierre qui était située sur le boulevard l’Ange-Gardien à l’angle de la rue du Portage.

Une chapelle avait été bénite à l’étage de la demeure, mais elle fut rapidement remplacée. En 1880, la générosité des paroissiens envers la communauté religieuse permet l’érection d’une chapelle attenante à la résidence. Tel qu’on peut le voir sur la façade principale dans un cercle au-dessus de la porte, la chapelle est dédiée au Sacré-Cœur. L’architecture sobre est marquée par le style néoclassique dont les frontons constituent une caractéristique majeure. Les fenêtres à arc cintré, les légers jeux de brique, les corniches, les deux lanternons ainsi que le haut clocher élancé en font un élément remarquable dans le paysage. La première messe y a été célébrée en 1884.

À l’intérieur, il subsiste une œuvre du peintre italien Luigi Capello : L’apparition du Sacré-Cœur à Sainte-Marguerite-Marie au-dessus du maître-autel. Capello a également signé les œuvres du chœur de l’église de Saint-Paul-l’Ermite à Repentigny.

Au XXe siècle, le gouvernement a pris en main la charité publique et les Sœurs de la Providence se sont tournées vers les soins aux personnes malades et âgées. L’œuvre de cette communauté a favorisé l’implantation d’un Centre d’Hébergement et de Soins de Longue Durée (CHSLD) dans des bâtiments neuf en 1995. (Agathe Chiasson-Leblanc et Cindy Morin, 2011)

Biens inclus

  • Chapelle Sacré-Coeur

Crédits photos anciennes

En haut : intérieur de la chapelle. Source : BAnQ.

En bas : la chapelle et l’hospice à ses côtés. Archives Lanaudière : P0043 Fonds Hervieux St-Jean

Informations connues sur la chapelle

  • CLSC-CHSLD Meilleur
    À l’angle des rues du Portage et de l’Ange-Gardien.
    410, boulevard L’Ange-Gardien, L’Assomption.

Propriétaires

CLSC-CHSLD Meilleur

  • Aucun statut de protection à ce jour.
  • Béton et brique
  • Lieu de culte catholique.

Informations historiques

- En 1870, le curé Ferréol Dorval (1820-1903) demande aux Sœurs de la Providence de s’installer dans la paroisse pour aider les pauvres, les malades et les orphelins. Au début, elles sont trois religieuses.

- Le curé Dorval achète et offre à la communauté une maison en pierre datant de 1830, érigée pour le marchand LeRoux. Selon Christian Roy (Histoire de L’Assomption, p. 239) par contre, la maison aurait été érigée en 1781 par Jean-Baptiste Christin et acquise par LeRoux en 1830. Elle était à l’angle du boulevard L’Ange-Gardien et de la rue du Portage.

- Une chapelle est aménagée à l’étage de la demeure.

- En 1880, l’érection d’une chapelle est entreprise grâce à la générosité des paroissiens. La chapelle est dédiée au Sacré-Cœur. Elle était alors attenante à la maison de pierre.

- La décoration intérieure est l’œuvre du peintre italien Luigi Capello (1843-1902).

- Selon une plaque commémorative posée à l’extérieur de la chapelle « Première messe célébrée le 27 août 1884 par l’abbé Ferréol Dorval ».

- En 1890, la maison est agrandie.

- En 1903, l’abbé Dorval meurt à l’hospice qu’il avait créé.

- La Loi de l’assistance publique est instaurée en 1921, suite à la Première Guerre mondiale, pour venir en aide aux nombreux nécessiteux. Lentement mais sûrement, la charité publique est étatisée. Dans les années 1960, les institutions chargées de la charité passent aux mains du gouvernement.

 - L’institution des Sœurs de la Providence a évolué pour se consacrer davantage aux soins des malades et des personnes âgées.

- La chapelle a subi des travaux importants et la décoration intérieure a perdu de la valeur. Il ne reste qu’un seul tableau de Capello.

- L’œuvre des Sœurs a favorisé l’implantation d’un Centre d’Hébergement et de Soins de Longue Durée (CHSLD) dans des bâtiments neuf en 1995.

- La maison de pierre est démolie en 1995.

 

 

 

Références

ROY, Christian. Histoire de L’Assomption. L’Assomption, Comité des fêtes du 250e, 1967, 540 p.

ST-JEAN, Claude. Une foi au pays des méandres : paroisse Assomption-de-la-Sainte-Vierge : 1724-1999, Fabrique de L’Assomption-de-la-Sainte-Vierge, 1999, 55 p.

 
Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430