Retour aux fiches

L'église de Saint-Sulpice

Imprimer cette fiche
L'église de Saint-Sulpice

Texte d’interprétation

On trouve dans la paroisse de Saint-Sulpice plusieurs joyaux du patrimoine de la MRC, dont son église et les œuvres d’art qu’elle renferme, classées monuments historiques.

La paroisse est fondée par les Sulpiciens au tout début du XVIIIe siècle. Une première église en bois est construite dès 1706, puis elle est remplacée par un bâtiment en pierre en 1723 et 1724. Le lieu de culte que l’on connaît est bâti en 1830.

L’édifice amalgame diverses influences stylistiques. D’une part, son volume massif et près du sol, de même que son clocher surmontant le faîte en façade rappellent la tradition française. D’autre part, son portail à fronton et son oculus (fenêtre ovale) sont liés au néoclassicisme. Finalement, des éléments néogothiques sont ajoutés en 1873. Les architectes Victor Bourgeau (1809-1888) et Étienne-Alcibiade Leprohon (1842-1902) modifient l’apparence extérieure et intérieure de l’église afin de la mettre au goût du jour. Ils dotent le bâtiment de fenêtres à arc brisé et décorent l’intérieur d’une nouvelle voûte et de retables.    

L’ensemble d’œuvres d’art de l’église comprend certaines pièces anciennes, tel un tabernacle exécuté en 1754. En plus de divers objets liés au culte, la collection est aussi composée de trois peintures d’Adolphe Rho (1839-1905).

L’église de Saint-Sulpice se trouve au cœur d’un ensemble religieux caractéristique des paroisses du Québec. Elle est entourée du presbytère et du cimetière, qui lui-même comprend une petite chapelle de procession du XIXe siècle. Une croix de chemin installée récemment en face du lieu de culte vient enrichir ce noyau paroissial exceptionnel aménagé en bordure du fleuve Saint-Laurent.(Agathe Chiasson-Leblanc et Cindy Morin, 2011)

Biens inclus

  • Église de Saint-Sulpice
  • Crypte de l’église de Saint-Sulpice
  • Presbytère de Saint-Sulpice
  • Cimetière de Saint-Sulpice
  • Chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié
  • Croix de chemin en face de l’église de Saint-Sulpice

Informations connues sur l’ensemble

1095, rue Notre-Dame, Saint-Sulpice.

Propriétaire 

Fabrique de la paroisse de Saint-Sulpice

  • Église classée en 1959.
  • Chapelle de procession classée en 1959.
  • Douze œuvres d’art classées en 1965.
  • Inventoriée dans l’Inventaire des lieux de culte du Québec et dans le Macro-inventaire.
  • Pierre de taille (façade principale) et pierre des champs (autres façades), toiture recouverte de tôle à la canadienne.
  • Lieu de culte catholique.

Informations historiques

- La paroisse est fondée vers 1702 par les Sulpiciens.

- Une première église est bâtie en 1706, vraisemblablement à l’emplacement du lieu de culte actuel mais orienté vers l’ouest. Il s’agit d’un modeste bâtiment en bois.

- En 1723 et 1724, une nouvelle église en pierre et un presbytère sont construits.

- Ces deux bâtiments sont remplacés par l’église actuelle et un nouveau presbytère en 1831 et 1832. Cette fois-ci, la façade de l’église fait face au fleuve. Les travaux sont supervisés par l'entrepreneur François Parizeau et le maçon Joseph Doyon.

- Le premier décor intérieur est réalisé à la même époque par les sculpteurs Urbain Brien dit Desrochers (1781-1860) et René Beauvais dit Saint-James (1785-1837). Les rosaces en bois sculpté du plafond sont les seuls éléments de ce décor qui subsistent.

- L’aménagement intérieur est modifié entre 1847 et 1850 par le sculpteur Louis-Xavier Leprohon, mais ce changement suscite le mécontentement des paroissiens.

- En 1873, l’église subit des transformations importantes tant au niveau de son architecture extérieure qu’intérieure. Ces interventions sont réalisées par l’entrepreneur François Archambault selon les plans des architectes Victor Bourgeau (1809-1888) et Étienne-Alcibiade Leprohon (1842-1902). Les arcs en plein cintre des ouvertures sont notamment remplacés par des arcs brisés d'inspiration néogothique. Pour ce faire, le carré de maçonnerie doit être élevé de 60 centimètres. La pente du toit est adoucie et le mur pignon est surhaussé. À l’intérieur, des retables et une nouvelle voûte confèrent également un aspect néogothique au décor.

- Le presbytère actuel est érigé en 1883.

- En 1935, on installe la chapelle de procession Notre-Dame-de-Pitié derrière l’église.

- L’église est classée monument historique en 1959 et restaurée l’année suivante.

- Un ensemble de 12 œuvres d’art contenues à l’intérieur est classé en 1965.

- Suite au concile Vatican II (1962-1965), quelques travaux sont exécutés à l’intérieur : les boiseries sont peintes, le tombeau d’autel est changé et la chaire est transformée en ambon.

- En 2009, une croix de chemin donnée par un paroissien est installée devant l’église, de l’autre côté de la rue en bordure du fleuve.

Œuvres d’art :

- Le tabernacle du maître-autel a probablement été exécuté par les frères François-Noël (1703-1794) et Jean-Baptiste-Antoine Levasseur (1717-1775) vers 1754.

- Le tombeau de l’autel a été réalisé entre 1797 et 1799, soit par Louis Quévillon (1749-1823), par Philippe Liébert (1733-1804) ou par Joseph Pépin (1770-1841), de l’atelier des Écorres.

- Le retable est conçu par Victor Bourgeau en 1873 et exécuté par un artiste inconnu.

- Les chandeliers d'autels  ont été façonnés par le sculpteur Amable Gauthier (1791-1876) en 1843 ou 1844.

- L’ensemble des œuvres d’art compte une croix de procession et un encensoir datant du XIXe siècle, ainsi que des fonts baptismaux réalisés entre 1875 et 1900.

- Le lieu de culte abrite trois tableaux du peintre Adolphe Rho (1839-1905) : Saint-Sulpice (1900), Le Christ au jardin des oliviers (1904) et L’Annonciation (1905).

Références

GROUPE HARCART. Inventaire des oeuvres d'art et des pièces de mobiliers du culte, Fabrique Saint-Sulpice, Saint-Sulpice, Comté L'Assomption. MAC, Service des inventaires, mars 1982.

KIMPTON, Louis-M. « L’église de Saint-Sulpice : un des trésors de notre région », non daté, source non identifiée.

Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. « Église de Saint-Sulpice », dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec, [en ligne] :

http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/RPCQ/detailBien.do?methode=consulter&bienId=92885&contenuOngletId=detailPopup (page consultée le 28 janvier 2011)

NOPPEN, Luc. « L’église de la paroisse de Saint-Sulpice », dans La Presse du samedi 9 mars 1996, cahier H8.

PRUD’HOMME, Maurice. Les 300 ans de Saint-Sulpice, une fenêtre historique sur le Saint-Laurent, 1706- 2006. La seigneurie de Saint-Sulpice et la seigneurie des îles Bouchard. Montréal, Société de recherche historique Archiv-Histo Inc., 2005, 390 p.

Retour aux fiches

MRC DE L'ASSOMPTION

300-A, rue Dorval, L’Assomption (Québec)    J5W 3A1    Tél. : 450 589-2288    Téléc. : 450 589-9430